Fédération PCF 47 du Lot-et-Garonne

Fédération PCF 47 du Lot-et-Garonne
Accueil
 
 
 
 

Fête de Feugarolles ; un franc succès pour le cru 2015

Dès le samedi, malgré un temps plutôt frais et la pluie en milieu d'après-midi, une quarantaine de personnes se sont retrouvées autour du débat avec l'économiste Frédéric Rauch sur « l'alternative pour une nouvelle industrialisation » en présence de Michel Masini, chef d'entreprise PME, de syndicalistes, d'élus et de responsables d'insertion… Un débat très constructif puisqu'il débouchera sur une initiative publique, à la mi-octobre, pour « trouver ensemble une issue pour faire reculer les inégalités ».

Puis, un autre moment fort, très apprécié de cette fin d'après-midi, et ce malgré les clapotis de la pluie qui s'abattait sur la bâche de protection, mais qui n'a en rien atténué la qualité de la lecture publique du talentueux Robert Angebaud lequel a repris les discours de Victor Hugo et Jean Jaurès, contre la misère.

Dans l'assistance, étaient présents Pierre Debauche, Françoise Danell, Agnès François de la direction de la « Cie Debauche » et une dizaine d'étudiants d'arts dramatiques. Merci beaucoup à eux.

Et la soirée s'est terminée autour des plats mijotés par Paulo à l'Auberge rouge, servis par les sympathiques et souriantes équipes agenaises et néracaises. Le tout suivi de l'excellente prestation de Michel Fraisse. Bien dommage que le mauvais temps ait refroidi beaucoup d'amis.

Merci à Michel et à son associé d'avoir eu le courage de continuer à nous offrir un très beau moment musical. C'est ainsi que le courage et la ténacité de tous ont fait fuir les nuages dans la nuit… et dimanche a accueilli, avec un petit soleil timide, les habitués et les nouveaux, les citoyens représentant toute la diversité de la gauche, les élus… afin de participer d'abord au débat avec Isabelle de Almeïda.

Ensuite, la rencontre autour de Patrice Dufau, de Jean Jacques Mirande, coprésident de l'ADECR et de Raymond Girardi, vice-président du conseil départemental, de nombreux candidats et nouveaux élus comme Michel Masset et son suppléant le maire de Feugarolles Jean-François Garrabos, Hélène Laulan conseillère départementale, Jacques Bilirit (PS) président du groupe de la majorité départementale… mais également du maire et de nombreux élus du Passage, des maires ruraux de Montauriol, de Cahuzac, de Hautefage, de Montesquieu, de Sénestis, d'Argenton qui préparent leur montée à Paris, le 22 juin pour s'opposer à la loi qui met en cause les communes rurales, en cours de débat au Parlement.

Toute la gauche politique et citoyenne était présente. Puis la fête a continué autour du nouveau concept « piquenique populaire » où, tous ensemble, nous avons pu goûter aux plaisirs et aux aléas d'un premier pique-nique partagé dans la bonne humeur, chacun suivant ses envies et ses possibilités.

Une réussite agrémentée d'une animation festive et musicale de qualité avec la banda des « Astiaous » qui a enthousiasmé durant plus de deux heures trente un public conquis par leur musique et leur impertinence…

Comme à l'accoutumée, le stand de « La Librairie de la Renaissance » a accueilli des auteurs, comme Gérard Le Puill et son livre « L'écologie peut encore sauver l'économie » et l'historien Jean-Pierre Koscielniak et son ouvrage « Les barbelés oubliés… » sur le camp de Buzet-sur-Baïse, 1940-1941.

Cette année, nous avons pu côtoyer un bouilleur de cru venu nous faire découvrir sapassion et son travail. Quant aux enfants, ils s'en sont donnés à coeur joie et ont pu sauter à leur guise dans le château gonflable mis à leur disposition.

Trois nouveaux adhérents au PCF et à la JC, plus de mille euros de livres vendus et du monde au pique-nique au point de manquer de ravitaillement… et le nombre de vignettes de soutien diffusées sensiblement équivalent à l'an passé, voilà une réussite appréciée de tous. D’autant plus que cette fête s'est tenue dans un contexte politique et social très difficile! Aussi, nos félicitations vont à toutes celles et ceux qui ont préparé, tenu et assuré le succès de la fête, sans ménager leur peine, à celles et ceux qui, durant six jours ont monté et démonté tous les stands, installé l'eau, l'électricité… transporté tout ce matériel.

Un petit coup de chapeau à Jean-Claude qui n'a pas rechigné à prendre à bras-le-corps l'organisation et l'approvisionnement général de la fête avant, pendant et après la fête!

Sans oublié Francis qui stocke, trie, transporte tout le matériel nécessaire et qui a tracé la nouvelle conception pour les emplacements des stands!

Bref! une très belle équipe de militants rebelles et solidaires qui a permis la réussite de cette nouvelle fête et donné à voir que des forces existent et peuvent se rassembler pour faire reculer les inégalités dans le département.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.